CTA : carte scolaire, ouvertures et fermetures de postes, ...

Alors que la dotation ministérielle pour La Réunion est de 80 postes, le Rectorat décide de fermer 82 classes. Dans le tableau récapitulatif de la carte scolaire, on peut lire : 

- 58 ouvertures de classes (25 classes maternelles, 25 classes élémentaires, 2 Très Petites Sections, 6 classes passerelles). 

- 82 fermetures (35 en maternelle et 47 en élémentaire).

 

Le nombre de fermetures étant supérieur aux ouvertures, le Rectorat récupère donc 24 postes qui s’ajoutent à la dotation ministérielle.

 

16 postes sont mis en réserve pour des ouvertures à la rentrée (livraisons de logements, confirmation du nombre d’élèves prévus dans l’école).

 

A quoi vont donc servir les 88 postes restants, si ce n’est à éviter les 82 fermetures de classes ?!

Aucune fermeture de classes : c’est la revendication des enseignants afin de maintenir des effectifs permettant de meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves, notamment les élèves les plus fragiles.

 

Appliquant la loi de Refondation de l’Ecole, le Rectorat en a décidé autrement : 33 postes supplémentaires pour les Plus de Maîtres que de Classes (enseignants surnuméraires nommés sur une école pour intervenir dans plusieurs classes), 20 brigades supplémentaires (en plus des 90 déjà existants) pour remplacer les enseignants en REP + qui partent 9 jours dans l’année en stage pour apprendre à enseigner « autrement » , 5 classes ULIS écoles pour l’inclusion dans des classes ordinaires, 3 psychologues et 4 coordonnateurs REP.

 

N’acceptant pas les 82 fermetures de classes, tous les syndicats ont voté contre le projet de carte scolaire lors du Comité Technique Académique du 25 février dernier. Un prochain CTA se tiendra le lundi 7 mars sur la carte scolaire.

 

Les fermetures c’est une dégradation des conditions d’enseignement : plus d’élèves dans les classes, l’obligation de mettre en place des classes à plusieurs niveaux, l’impossibilité d’accueillir des Très Petits.

 

Pour lutter contre l’échec scolaire, pour la réussite du plus grand nombre, moins d’élèves dans chaque classe, c’est un meilleur suivi de chaque élève, c’est la possibilité de prendre en charge les élèves en difficulté.

 

Voilà pourquoi le SNUDI FO continue à revendiquer la suppression de toutes les fermetures de classes.

CARTE SCOLAIRE 2016 :
Non aux 82 fermetures !
http://www.clicanoo.re/?page=article&id_article=513181